Service Baby-sitting :

Pour faciliter la vie des mères de familles devant faire garder leurs enfants ponctuellement, d’une part, et faciliter l’accès au baby-sitting des jeunes étudiants, d’autre part, l’association propose sur demande un listing de babysitter possible aux familles adhérentes.
Chaque famille peut ensuite utiliser cette liste sous sa seule responsabilité.

Contacter AFC Château-Thierry : afc.chateauthierry@gmail.com

Contacter AFC Soissons : afcsoissons@yahoo.fr

Les antennes « vie quotidienne des familles et consommation » sont souvent sollicitées par des familles, à propos de difficultés souvent importantes ou parfois plus petites. Le plus souvent, cette difficulté provient d’un manque de précaution au moment de la signature du contrat, qui n’a pas été lu, ou d’absence de recherche d’informations sérieuses.

Sur le département de l’Aisne, de nombreux litiges ont pu être ainsi traités; ces litiges sont parvenus aux antennes, soit par mail, soit par courrier, soit par téléphone, soit à la permanence de l’antenne.

 

Les domaines d’intervention des antennes sont larges :

Domaines
Assurances Santé, Administration
Automobiles Garage  Services collectifs
Banque crédit (surendettement)  Télécommunications
Commerce distribution  Voyages transports
Immobilier logement  Travail
Matériel domestique  Sans indication

Sur le secteur de notre Fédération dans l’Aisne, il existe deux antennes consommation :

Permanence de Château-Thierry :

1, rue de la Madeleine
02400 CHÂTEAU THIERRY

Tél : 03 23 83 54 73
federation-afc.aisne@orange.fr

Permanences : 1er samedi du mois de 9h30 à 10h30

Permanence de Saint-Quentin :

2, rue du Chevalier de la barre
02100 SAINT QUENTIN

thierry.canart@neuf.fr

Permanences : dernier mercredi du mois de 18h à 19h (sauf vacances scolaires)

 

Bulletin Conso du 20 mars 2014

                    Des Mesures locales des champs magnétiques sont possibles, si vous le demandez…

Chez vous,

Près de chez vous,

Sur des lieux que vous fréquentez.

Le public et les familles s’inquiètent des conséquences des expositions aux champs magnétiques. En « l’état actuel de la science », de nombreux travaux sont en cours, mais il n’y a pas de certitudes absolues sur leur nocivité ou leur innocuité ; il est cependant raisonnable de limiter les expositions, notamment pour les enfants, et réduire les sources d’accidents dus à l’usage des appareils. Par ailleurs, un certain nombre d’organismes, non reconnus par les autorités scientifiques, avancent des causes de risques qui méritent d’être confirmés par des scientifiques. Ce qui est sûr, c’est que l’usage des téléphones est excessif et cause d’accidents induits absolument certains, notamment en les utilisant en voiture, en se déplaçant, …

Il est possible à chacun de demander une mesure objective des flux d’ondes en un lieu donné, et notamment les lieux de vie des familles.

C’est l’Agence Nationale des FRéquences (ANFR) qui a été missionnée par l’Etat  pour effectuer ces contrôles en dépêchant un laboratoire accrédité et indépendant.

La procédure est la suivante :

1) Le demandeur remplit le formulaire CERFA n° 15003*01, qui est notamment disponible en téléchargement sur le site internet www.service-public.fr à la page https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15003.do

2) Puis le demandeur fait signer ce formulaire CERFA à un des organismes habilités par le décret n° 2013-1162 du 14 décembre 2013 relatif au dispositif de surveillance et de mesure des ondes électromagnétique, par exemple la mairie ou les UDAF. Les AFC font également partie de ces organismes habilités au titre d’association représentant les usagers dans les instances hospitalières (cf. Arrêté en pièce jointe), au titre du Code de la Santé publique (Article L1114-1). Les organismes habilités peuvent par ailleurs solliciter des mesures pour leur propre compte, directement auprès de l’ANFR.

3) Le demandeur transmet ensuite ce formulaire CERFA à l’ANFR à l’adresse indiquée en bas du formulaire.

4) Le demandeur de la mesure est destinataire des résultats de la mesure effectuée. En outre, les mesures réalisées sont rendues publiques sur le site de l’ANFR, en renseignant les champs « adresse et ville » sur la page http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/ (ce site informe également sur les études en cours et leur résultat). Lorsque l’occupant d’un local d’habitation est opposé à la mise à disposition du public des résultats de la mesure effectuée dans ce local, il en informe l’ANFR, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, au plus tard cinq jours ouvrables après la date d’exécution de la mesure, en précisant l’adresse de la mesure et la date à laquelle elle a été effectuée.

La Direction générale de la prévention des risques du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a rédigé un dépliant disponible en PDF sur le lien http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/13192-1_Ondes_electromagnetiques.pdf. Quelques exemplaires de ce dépliant vont vous être adressés en format papier. Si vous en souhaitez davantage vous pourrez adresser votre demande au ministère à M Lory Waks au 01 40 81 87 93.

Vous pouvez aussi consulter le site de l’ANFR, notamment la page  http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/html/mesures/

 

Antenne consommation à Saint Quentin :

«J’ai un litige avec mon opérateur internet. Comment faire ?»«J’ai du mal à faire

valoir ma garantie !» …

Le Code de la Famille confie explicitement aux associations familiales la «défense des

intérêts matériels et moraux des familles». C’est pourquoi les Associations Familiales

Catholiques ont demandé et obtenu depuis 1987 l’agrément en tant qu’Association

de défense des consommateurs. Cette mission s’inscrit dans le champ de

l’Enseignement Social de l’Église et est porté par l’Évangile qui prône l’amour et l’aide

au prochain, sans distinction.

L’AFC de Saint-Quentin dispose d’une antenne consommation pour répondre aux

demandes d’information et assister les consommateurs.

La permanence se tient tous les derniers mercredis du mois,

hors vacances scolaires,de 18h à 19h,

au 2, rue du Chevalier de la Barre à Saint-Quentin.

Tél : 06.19.82.66.56                thierry-canart@orange.fr

 

 

Téléchargez le bulletin

Bulletin d’adhésion 2017

à l’Association Familiale Catholique de . . . . . .

à envoyer à (choisir l’AFC dont vous dépendez) :

AFC de Château-Thierry :24 rue des mariniers 02400 Chierry  Tél : 03 23 83 16 22  isabelle.danzeldaumont@wanadoo.fr

AFC de Laon : Sauvresis 02000 MOLINCHART 06 08 16 71 85 delphlegras@wanadoo.fr

AFC de Saint-Quentin  :  Marie-Amélie Barthélémy     06 86 72 10 91    afc.stquentin02@yahoo.com

AFC de Soissons : 36 rue du Courty Montier – 02880 Terny Sorny 03.23.53.69.19 afcsoissons02@gmail.com

AFC de Thiérache : Le moulin 02260 SOMMERON 03 23 97 23 94 fleursetchiffon@hotmail.com

NOM …………………………………   Prénom …………………………                    Né le : ……………….

NOM DE JEUNE FILLE DE LA MERE ……………………           Prénom………………             Née le : ………………

Date du mariage : …………………

Adresse ……………………………………………………………………..………….……….

Code Postal …………………….. Commune……………………………….………..

Téléphone …………………………… E-mail……………………………………………..

Nombre d’enfants

Nombre d’enfants mineurs au 31 décembre 2016

Enfants handicapés majeurs

Souhaite adhérer à l’AFC de . . . . . . . . . . . . . . . . .

pour l’année 2017, et verse à l’ordre de « AFC . . . . . . . . . . . . . . »

Enfants mineurs

Prénom

Date de naissance

1

2

3

4

5

6

 Cotisation normale : 30€

Cotisation de soutien :    …

 Fait à …….………….. le ………………..………………

un reçu fiscal vous sera envoyé

Signature :

Élections européennes : les citoyens reprennent l’initiative

Ce mardi 10 décembre, le vote de refus d’un rapport dit Estrela, sur « les droits sexuels et la santé génésique » a été une vraie victoire des citoyens ! Ce vote a été rendu possible par tous ceux qui se sont mobilisés pour sensibiliser à ce rapport et ses véritables contenus.

Oui, les voix des citoyens ont été plus fortes que les lobbies idéologiques.

En effet, nous savions que, avant même la transmission du projet aux parlementaires du Comité des droits de la femme et de l’égalité des sexes, des organisations telles que  IPPF (Planning familial international) avaient la main sur la rédaction du projet.

Leur réaction au vote du 10 décembre qui a rejeté « leur » projet, est un mélange de négation du vote démocratique et d’accusation de mensonge, et masque mal une absence d’argument au service du bien commun.

La FAFCE, Fédération des associations familiales catholiques en Europe, dont la CNAFC est membre,  a été à la pointe de la vigilance, et a assuré un suivi à chaque étape du rapport Estrela, présenté à la commission FEMM en juin 2013. La FAFCE a analysé le texte du rapport, ses conséquences, les amendements, et a fait des recommandations pour les votes au sein du Comité et en assemblée plénière ; la FAFCE a présenté des arguments en faveur de la liberté de conscience, des droits parentaux et de la dignité humaine. La FAFCE a publié plusieurs articles et communiqués de presse au sujet du rapport, a informé sur les différentes étapes, et tendu la main à d’autres ONG et associations sensibles aux sujets traités dans ce rapport.

De nombreux eurodéputés français ont compris l’enjeu démocratique de ce vote particulier, et voté en conséquence. Qu’ils en soient remerciés.

Ci-dessous vous trouverez la liste complète des articles publiés sur le site Web de la FAFCE www.fafce.org  au sujet du rapport Estrela; n’hésitez pas à les utiliser (disponibles en anglais, et parfois en français et en allemand)

“Sexual and Reproductive Health and Rights » – a proposal from the European Parliament unworthy of the EU, 17 Oct

12 reasons to vote against the Estrela Resolution on Sexual and Reproductive Health and Rights, 18 Oct

« Early Childhood Masturbation » for 0-4 years old as part of sexual education supported by the European Parliament?, 22 Oct

Press release: 1,4 Million EU Citizens in favour of Human Dignity – European Parliament split over « Sexual and Reproductive Rights and Health » Report, 22 Oct

The Estrela Report is back on the table – European parents expect the EP to act democratically, 15 November

The “Estrela Report” adopted once again: the Rights of Parents and the Protection of Children at risk due to pressure from radical lobbies, 26 November

 

FAFCE’s Analysis of the Estrela Report – A Proposal Unworthy of the EU (updated analysis), 3 December

10 reasons to reject the Estrela SRHR resolution, 6 December   Estrela SRHR Report: Open letter to MEP from FAFCE President, 6 December

Press release – A victory for European citizens: the Estrela Report defeated!, 10 December

Contrer la propagande pro-avortement

Choisir la Vie lance sa campagne :

« Ceci n’est pas un amas de cellules ! »

Pour la deuxième année consécutive, le gouvernement français, entend faire grand bruit autour du 28 septembre 2016 faussement érigé en Journée Mondiale du droit à l’avortement. Le but avoué du gouvernement est de faciliter toujours davantage l’accès à l’IVG. Une campagne de communication sur le thème « réduire les inégalités et fournir des renseignements fiables » a d’ailleurs été initiée. A l’occasion de cette journée, Marisol Touraine  a d’ailleurs annoncé la mise en service d’un numéro vert national destiné à informer  sur l’interruption volontaire de grossesse. Cette obstination, malgré les 220 000 avortements recensés encore chaque année, à voir faciliter l’accès à l’IVG davantage qu’à se pencher sur une vraie politique d’aide aux femmes enceintes en difficultés a reçu l’appui de Madame Laurence Rossignol, Ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, ainsi que du planning familial. Ainsi, Madame Rossignol entend instituer  un délit d’entrave numérique à l’avortement  destiné à faire taire tous les sites non gouvernementaux qui délivrent une information  vraie et exhaustive sur la réalité de l’avortement, ses conséquences physiques et psychologiques sur les femmes et viennent en aide aux femmes confrontées à une grossesse imprévue à qui il n’est présenté, comme seule solution à leur désarroi, que l’IVG. Dans le même temps, le Planning Familial, à travers une campagne d’affichage et de vidéos intitulée #CeciNestPasUnCintre tente de rappeler les chiffres de la mortalité suite à des avortements clandestins pour mieux justifier l’intensification des moyens destinés à en faciliter l’accès. Choisir la Vie dénonce ces manœuvres étatiques  et associatives qui, une nouvelle fois,  masquent volontairement et idéologiquement  la vérité aux femmes sur la réalité de l’avortement,  banalisé et encouragé. Choisir la Vie rappelle que l’IVG, notamment par voie  médicamenteuse, rétablit la clandestinité tant  dénoncée par les pro-choix ; en effet, les femmes sont laissées désespérément seules et en proie à de nombreuses complications mettant en danger leur propre vie suite à la prise des comprimés abortifs. Face à tant d’attaques à l’enfant à naître, Choisir la Vie a décidé de riposter en lançant une vaste campagne intitulée « Ceci n’est pas  un amas de cellules » #CeciNestPasUnAmasDeCellules. Elle invite, dans le même temps, ses sympathisants à inonder la toile et notamment les réseaux sociaux de clichés représentant une échographie avec la mention « Ceci n’est pas un amas de cellules ». Que Madame Rossignol soit en effet bien consciente, qu’à aucun moment, les défenseurs de la Vie n’ont baissé les armes et ce n’est pas encore aujourd’hui que sera signée l’armistice !

Cécile Edel
Présidente de Choisir la Vie

Contact presse : Virginie MERCIER – 06 72 01 53 31

COLLECTE MÈRE ET ENFANT des 27 et 28 mai 2017

Résultats au 08/06/2017

Lieu et montant

Soissons

1- Résurrection : 170,75 €.

2- Cathédrale : 45,70 €.

3- St Crépin : 200,90 €

4- St Waast : 14,60 €.

5- Brocante mail : 9,30 €

don perso : 120 €

TOTAL : 561,25 €

Château-Thierry

1- centre Leclerc dimanche : 256,92 €

2- Belleau Memorial Day : 44,44 €

3- messe Château-Thierry samedi : 89,91 €

4- messe Château-Thierry dim : 160,82 €

5- messe Blesmes dimanche : 81,74 €

TOTAL : 633,83 €

Laon

Total : 0 €

Saint Quentin

1- Marché : 153,49 €

2- Messe Remicourt:56,50 €

3- Messe Basilique : 102,60 €

Total : 312,59 €

SOIT :

561,25 + 633,83 + 0 + 312,59

TOTAL : 1507,67 €

Quêteurs (inscrits) :

Chateau-Thierry : 24 quêteurs et 11 troncs.

Soissons : 4 quêteurs et 7 troncs.

Laon : 0 quêteurs et 0 troncs.

Saint Quentin : 5 quêteurs et 5 troncs.

Chiffres des années antérieures : versements nets

2007

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

211,01

576,32

859,54

1 071,11 €

1045,29

1464,17

1514,11

1564,08

1 507,67 €

 

Affectation des fonds 2017, par l’UNAF :

Magnificat en Indre et Loire. Remboursement des frais : 76,89 pour les achats de fournitures pour cette quête (affiches, timbres et cartes de quêteurs).

Solde de 1430,78 € à verser à l’association Magnificat par l’UNAF.

(1507,67 – 76,89 frais versés directement à la maison Tom Pouce).

Analyse :

  1. 3 villes ont quêté.

    a) Pour Soissons, aux sorties de messes et brocante. Moindre retabilité, car de nombreuses personnes sont parties en WE Ascension, notamment les quêteurs connus dans la paroisse.

    b) Pour Chateau-Thierry, aux sorties de messes, au supermarché Leclerc, et au mémorial très visité.

    c) Pour Saint Quentin, aux sorties de messes et sur le marché … avec les enfants comme atouts.

  2. Importance de l’annonce en fin de messe, et surtout la semaine d’avant… L’annonce reste toujours le choix du célébrant, ou du curé…. et cela se joue souvent à peu de choses… Etre connu dans la paroisse est un atout irremplaçable. Prévenir la semaine d’avant, permet d’avertir les paroissiens d’apporter de la monnaie, car souvent, ils n’apportent que l’argent pour la quête.
  1. Les années prochaines, Il faudra faire un « plan média » pour que les personnes soient informées la semaine d’avant dans les journaux, et puissent éventuellement, faire des dons par courrier. Et trouver des quêteurs sur d’autres lieux…. Cela fait plusieurs années qu’on le dit …
  2. Une difficulté supplémentaire cette année : Le contrôle à priori des associations bénéficiaires a invalidé la maison Tom Pouce, car le ministère est très craintif sur l’information sur l’avortement, depuis la loi interdisant une information objective sur internet, que le ministère suppose agressif envers les femmes qui demandent l’avortement. Nous avons donc dû changer le destinataire des dons.

Extrait du communiqué des AFC :

« De quoi parle-t-on ? Le 30 novembre dernier, la ministre des Droits des femmes déclarait « ce qui est à la racine des inégalités, c’est un certain nombre de stéréotypes, de constructions qui enferment chaque sexe dans un rôle préétabli ». Pour « lutter » contre ces « inégalités », le ministère de l’Education nationale a donc décidé  de mobiliser au sein des établissements scolaires pour « l’égalité entre les filles et les garçons à l’école », avec entre autres un nouveau programme intitulé « ABCD de l’égalité ».

Dans ce contexte, qui suscite de nombreuses questions de la part des pères et mères, les AFC tiennent à rappeler que ces derniers sont les premiers et principaux éducateurs de leurs enfants. Pour les soutenir dans leur mission, les AFC se mobilisent depuis plusieurs semaines pour promouvoir une vision unitive de toute la personne humaine corps/cœur/âme, à travers la diffusion d’un tract présentant à la fois la perspective de genre, ses enjeux et des propositions. Elles multiplient les conférences locales sur le sujet pour décrypter le « genre » et ses implications éducatives, conférences suivies d’une intervention pour aider les parents dans l’éducation affective et sexuelle de leurs enfants.

Enfin, elles ont initié un recours devant le Conseil d’Etat contre la décision prise de soutenir le programme mentionné ci-dessus, au nom même des raisons qui justifient la confiance que les pères et mères mettent leur confiance dans l’école : laïcité, intérêt général…  Etre convoqué par le chef d’établissement ne suffira pas à restaurer cette confiance. »